Comment faire pour ouvrir une micro crèche ? Obligation, tarif…

De nombreux types de crèches ont fait leur apparition ces dernières années à l’exemple de la  crèche parentale, la crèche associative, la garderie, les crèches d’entreprise…Comment ouvrir une micro crèche ? Ces crèches peuvent être gérées par une collectivité territoriale, un centre communal ou intercommunal d’action sociale, une association ou une entreprise.

Pour épanouir ses enfants par le contact avec d’autres enfants, pour qu’ils découvrent le monde, pour qu’ils soient sociables et faire des activités d’éveil, la création d une micro crèche est la réponse à tout cela. La micro crèche est un mode de garde d’enfants. Même si se séparer de son enfant est toujours difficile pour les parents et pour l’enfant lui-même, à un moment donné, il faut le confier à une crèche.

Comment ouvrir une micro crèche ?

 

Chacun peut ouvrir une micro-crèche, les particuliers, les associations, les entreprises ou même la commune. Pour créer un mini crèche, il faut que l’avis du médecin de la PMI ou la protection maternelle et infantile soit favorable à cette ouverture. Après, il faut une autorisation délivrée par le président du conseil général du département où va se monter une micro crèche. Il  faut donc déposer un dossier auprès de la PMI. Les différentes informations suivantes doivent être incluses dans ce dossier : les objectifs de la micro crèche, son adresse et la description de ses locaux, le statut de la structure, son mode de fonctionnement (horaires de travail, le nombre d’enfants accueillis et leur âge), la qualification des salariés ainsi que leur salaire et les tarifs des services fournis.

 

Créer une crèche privée

 

Les crèches privées appelées encore entreprises de crèches sont gérées par des entreprises privées. Les crèches privées comprennent aussi bien les entreprises de crèches que certaines  crèches associatives ou encore les micros crèches. La création d’une crèche privée requiert des compétences. La mise en place d’un projet éducatif et pédagogique conforme à la réglementation de la petite enfance est essentielle. Avant tout, il est nécessaire de s’informer auprès de la CAF. Toutes les informations et les démarches nécessaires à la création d’une crèche sont disponibles auprès de cet organisme. Ainsi, il pourra accorder des financements à la création d’une crèche. Dans une crèche, le personnel de l’équipe devra avoir un diplôme relatif à la petite enfance mais le gérant n’aura pas nécessairement besoin de ce diplôme.

 

Le tarif  de la micro crèche

 

La  Caisse d’Allocations Familiales (CAF), en cas échéant, la Caisse de Mutualité Sociale Agricole (CMSA) participent au financement de presque tous les établissements d’accueil collectif d’enfants. Elle verse au gestionnaire de l’établissement une aide qui couvre en partie les frais de fonctionnement. En contrepartie, le gestionnaire calcule la participation financière des parents sur un barème prenant en compte leurs ressources et la composition de leur famille. Le tarif de ces établissements est donc en fonction des ressources des parents vu que la CAF leur accorde une aide financière pour fonctionner. Mais les micros crèches peuvent appliquer leur tarif si la CAF à versé directement l’aide financière aux familles par l’intermédiaire da la PAJE ou la prestation d’accueil du jeune enfant. En général, les tarifs fixés par les micros crèches sont en fonction du quotient familial, c’est-à-dire les revenus de la famille et le nombre d’enfants à charge.

Créer  une crèche

Une crèche doit être un endroit rassurant et épanouissant pour les enfants. La création d’une crèche doit donc être bien organisée. Avant tout, il faut constituer l’équipe de la crèche (les éducateurs, les professionnels de la petite enfance, le gérant, le personnel nécessaire à recruter …). Une fois que l’équipe est constituée, il faut rechercher une aide financière pour la création soit auprès des mairies, ou au conseil général du département ou encore au niveau des entreprises.

Le plus important est de demander une autorisation d’ouverture auprès de la PMI. En attendant la réponse de cette dernière, il faut faire les visites des locaux  spacieux et bien sécurisés. Dans le choix du local, il  est important d’être vigilant et de bien l’aménager pour qu’il soit conforme aux exigences de la loi.

La micro crèche

 

La micro crèche est un établissement  pouvant accueillir au maximum dix enfants âgés de deux mois et demi à six ans. Les enfants sont surveillés par des professionnels de la petite enfance ayant deux années d’expérience auprès des jeunes enfants, un CAP petite enfance et cinq années d’expérience au minimum comme assistante maternelle. Pour la supervision dans la crèche, un éducateur de jeunes enfants se rend sur place au moins six heures par semaine.

La micro crèche suit les mêmes règles de fonctionnement que les établissements d’accueil collectif. Le lieu d’accueil d’une micro creche est spacieux et sécurisé pour favoriser l’épanouissement des enfants. Ce lieu peut se trouver dans un local municipal ou dans une maison ou encore dans un appartement. La  caisse d’allocation familiale (CAF) participe au financement de ces micros crèches.

Auteur de l’article : La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *