La déclaration des gains de trading est-elle obligatoire ? Fiscalité…

gains de bourse

Depuis l’apparition du trading d’options binaires sur les marchés financiers, de nombreux opérateurs se posent des questions sur l’imposition du secteur trading option binaire. Même si d’importants capitaux circulent sur ce marché, aucune réglementation concernant l’obligation de déclaration des gains du trading n’a encore été clairement établie. Les traders sont dans l’incertitude lorsqu’ils encaissent les bénéfices ! Comment déclarer l’argent gagner des options binaires ?

 

Existe-t-il une fiscalité propre aux options binaires ?

 

Dans la mesure où le trading des options binaires est assez récent, aucune régulation spécifique ne régit le marché à ce jour. Ainsi, les investisseurs en ligne peuvent se permettre de transférer les profits engendrés par le trading binaire sur des comptes virtuels comme Paypal, WebMoney ou Moneybookers, sans obligation de déclarer leurs gains.

Toutefois, comme les options binaires génèrent des gains financiers comme tout autre investissement financier, la législation prévoit l’obligation de déclaration des plus values et revenus y afférant. Le trader se doit alors de localiser son compte de trading et spécifier s’il en fait une activité principale ou un revenu complémentaire. Selon la législation, les profits réalisés sur le territoire français doivent être soumis à une déclaration d’impôts.

Le trader peut trouver les informations relatives aux taux d’imposition sur les options binaires dans les différents centres. Ce taux se situe entre 15,5 % et 18 % pour de simples gains. Par contre, si l’investisseur fait du trading d’options binaires son métier à plein temps, il sera considéré comme un professionnel de la bourse. En ce sens, le taux d’imposition peut osciller entre 25 % et 30 %. Une fois que les gains sont transférés sur un compte bancaire, les traders et les courtiers professionnels doivent respecter les normes législatives en vigueur.

 

Est-il possible de faire abstraction de la fiscalité sur les gains de trading ?

 

Face à l’inexistence de réglementation, l’Etat n’a pas la possibilité de vérifier les gains générés par le trading d’options binaires. Il est ainsi plus facile pour les courtiers et les traders de passer outre le Fisc. Sachant que l’Etat ne vérifie que les comptes courants des particuliers, courtiers et traders récupèrent les bénéfices produits par les opérations binaires sur des comptes virtuels. Il leur incombe ensuite de rendre auprès d’une administration fiscale pour se renseigner sur les éventuels taux d’imposition. Une fois les gains virés sur leurs comptes courants, ils peuvent calculer le montant de l’impôt à prélever.

La déclaration des gains de trading est une obligation pour les courtiers et les traders, malgré l’absence de sanctions pour les réfractaires. Ce geste citoyen est une manière d’asseoir leur crédibilité et d’éviter les retombées négatives sur leurs activités. Il ne faut pas oublier que les sièges sociaux des courtiers binaires sont délibérément établis dans les pays qui prévoient un système fiscal coercitif en termes de gains de trading.

  • Les législateurs au sein de l’Union européenne imaginent déjà une uniformisation de la réglementation qui régit les gains issus des opérations binaires.

Auteur de l’article : La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *