Démarche pour ouverture creperie : quelles sont les formalités ?

demarche-administrative-ouverture-creperie

La demarche pour ouverture creperie est longue. En effet, dans l’optique d’un projet d’ouverture d’une crêperie, si la question du financement est difficile, la partie administrative est pour sa part pénible. Un des points importants est la forme juridique de la future crêperie. En général, les restaurateurs optent pour le statut d’entrepreneur individuel ou d’EURL. La SARL reçoit ensuite leur préférence lorsqu’ils sont associés.

demarche pour ouverture creperie : les formalités générales

 

La Démarche administrative ouverture une crêperie est effectuée par le Centre de Formalités des Entreprises ou CFE. Ainsi, il doit recevoir une déclaration d’existence et d’identification si vous êtes un nouvel assujetti à la TVA. Pour les entreprises qui relèvent de l’impôt sur les sociétés, elles doivent présenter des déclarations d’existence ou de modification du pacte social et des conditions d’exercice de l’activité.

Par ailleurs, le CFE doit aussi recevoir une déclaration de votre commerce aux services fiscaux et à l’INSEE, une demande d’immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés près du greffe du tribunal de commerce, une déclaration à l’ASSEDIC, à l’URSSAF et à l’inspection du travail, ainsi qu’une demande d’affiliation au régime d’assurance vieillesse des non salariés mais aussi à la caisse d’allocation familiale.

Les autres obligations diverses

 

Si vous envisagez de monter une crêperie, il ne faut pas oublier de contacter la Préfecture de Police pour obtenir la licence restaurant. En outre, il faut aussi avoir un permis d’exploitation. En suivant un stage de formation, vous pouvez acquérir ce dernier. Parmi les formalités à effectuer afin d’ouvrir une crêperie, il y a aussi l’ouverture d’un compte bancaire au nom de la société. Pensez à prévenir la poste de l’existence de votre commerce.

Vous devez également signaler l’ouverture de votre crêperie à la Direction des Services Vétérinaires de votre Préfecture en ce qui concerne l’hygiène.  Quant à la sécurité, assurez-vous que vos installations sont conformes aux normes de sécurité en consultant la commission de sécurité de la mairie.

Enfin, pour le personnel, il est recommandé de prévenir l’inspection du travail et de s’adhérer à un régime de retraite complémentaire. Vous devez aussi délivrer un contrat de travail sous deux jours.

Auteur de l’article : La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *