Dans quel pays investir en 2016 ?

Sur quoi investir et meilleur placement 2016 ? De prime à bord, procéder à un investissement n’est pas une affaire de novices, mais il faut reconnaître que l’investissement 2016 est un indicateur de développement que ce soit pour un particulier ou pour un pays en 2016.

Les investissements des particuliers pourtant tiennent compte des réalités macroéconomiques du pays où ils veulent investir en 2016 et du marché car il faut faire confiance  aux études des risques et de la concurrence.

Dans quoi investir en 2016 : les pays émergents !

 

Ces dernières années marquent des points saillants sur les investissements dans les pays émergents. Les particuliers investisseurs sont encouragés suivant les éthiques et les relations existantes entre son gouvernement et celui du pays destination. Évidemment, le gouvernement ne va pas investir dans un pays stérile économiquement parlant. Pour le pays destination, on entend ici IDE ou Investissement Direct Etranger effectué par des investisseurs privés.

Pour ces investisseurs, l’opération peut être une franchise, une délocalisation ou une nouvelle entreprise. Ces investissements dépendent également des matières premières existantes, des ressources humaines, des transports et surtout des débouchés. Ces paramètres doivent répondre aux études des moindres coûts, aux études des fluctuations de l’offre et de la demande, aux prévisions du marché boursier, et non moins les risques de divers chocs économiques.

La Mongolie : un pays à forte potentialité pour investir en 2016

 

En Mongolie, par exemple, il s’agit de construire 5 600 Km de voie ferrée, ce qui est un gigantesque contrat. Il vise ainsi à mettre en place des réseaux de communication, y compris la mise en place d’un satellite. Pour héberger tous les étrangers investisseurs et/ou touristes, le projet immobilier présente un avenir meilleur.

L’effet d’entraînement  des nouveaux investissements va produire une élasticité de la consommation interne car les populations ont besoin de suivre l’évolution de la civilisation. Les entreprises de service ne sont pas en reste. Il faut dire que les investisseurs moyens ou les PME ont leur part de contribution.

Si vous vous posez toujours la question ou investir en 2016, la Mongolie est une affaire sûre étant donné l’abondance des richesses minières et l’existence des pays très prospères qui l’entourent comme la Chine, la Russie. La situation est parfois similaire pour les autres pays destination entre autres Dubaï, l’Île Maurice, la Thaïlande qui ont chacun leurs particularités. Tout est à construire, sinon à rénover pour s’aligner à la mondialisation et aux nouvelles technologies.

Qu’en est-il de l’investissement pour 2016 ?

 

Quel que soit le montant de l’investissement, sa taille, son secteur d’activité, il faut faire recours au service de la banque pour investir en 2016. Le gouvernement de certains pays, comme la France, a essayé de faciliter les transactions bancaires, et non moins les conditions de réalisation des projets d’investissements surtout dans le secteur immobilier et infrastructures.

Pour cette année et poursuivie en 2016, les investissements bénéficient d’un amortissement supplémentaire exceptionnel de 40 % du prix de revient quel que soit le secteur d’activité. Pour les investissements industriels, le renouvellement des outils de production et l’obtention de parts de marché à l’échelon international seront de mise. Le processus sera accéléré et sera soutenu par un fonds exceptionnel de 2,5 milliards d’Euros et les obstacles en sont amortis autant.

2016 : année très prometteuse pour placer son argent

 

Les charges des entreprises sont donc allégées. En outre, les PME et les ETI françaises peuvent jouir, jusqu’en 2017, des services de prêts fournis par la BPI France qui est une banque française publique d’investissement. Il ne faut pas omettre l’effort pour aider les particuliers à investir à travers le plan de rénovation thermique gagé dans le budget de l’Agence Nationale de l’Habitat qui atteint  plus de 500 millions d’Euros en 2016.

Les investissements 2016 peuvent être orientés vers les pays émergents comme Mongolie, Thaïlande, Maurice, etc. mais aussi les investisseurs moyens peuvent poursuivre leur R&D et jouir des avantages significatifs en exploitant et en développant leurs activités déjà existantes et faire une délocalisation. En effet, durant les dernières années, il faut reconnaître que plus de 25 nouveaux enseignes font apparition tous les ans.

À chaque pays ses atouts

 

À la lumière des informations existantes, investir dans les pays émergents s’agit de tout construire. L’investissement doit contribuer à la création d’emploi par exemple, à l’amélioration des infrastructures y compris les routes, les ponts, les barrages hydrauliques, les immobiliers.

A retenir
Surtout pour le secteur social, il faut prévoir de soutenir la construction des écoles, des centres de santé, etc. Cependant, l’investissement doit être rentabilisé au maximum, selon l’adage de l’économiste « avec le minimum de dépense, il faut le maximum d’avantages ». Le pays devrait pourtant être bénéficiaire des résultats des investissements.

Auteur de l’article : La rédaction

4 commentaires sur “Dans quel pays investir en 2016 ?

    Jessica

    (18/09/2015 - 15:32)

    Très bon article, il faut également prendre en compte et prévoir les différents changements. À l’île Maurice par exemple, la RES et l’IRS ont été remplacés par le PDS.

      La rédaction

      (19/09/2015 - 16:08)

      Merci de votre contribution

    Mixture

    (17/12/2015 - 11:21)

    En ce moment j’achèterais du rouble, ce n’est pas pour rien que la SAXO bank a prévue un rouble fort en 2016.

    Munoz Mireille

    (14/10/2016 - 15:51)

    Vous pouvez investir en République Dominicaine les placements d argent avec un contrat de 10 ans avec La Banque Reservas Banque de l état est à 10 % retrait des intérêts tous les 6 mois. Ça vaut le coup !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *