Ou investir et quel placement choisir ?

Ce n’est pas facile de placer son argent, surtout lorsqu’il s’agit de faire maximiser ses plus-values. Ou investir son argent ? C’est la question que l’on se pose lorsqu’on veut faire un placement d’argent. Savoir jouer entre les risques et le rendement, voilà le secret d’un bon placement. En effet, si le fait de bien placer son argent est un critère important, il est aussi essentiel de comprendre comment placer son argent. Par ailleurs, il faut aussi être plutôt perspicace non seulement pour le montant à investir mais en particulier dans quoi investir son argent pour un bon rendement.

Outre les placements plus classiques comme les assurances-vie, les livrets d’épargne ou encore les actions, il est possible également d’investir dans des placements atypiques. En effet, ces derniers regroupent les placements en automobiles de collections, en vins ou vignobles, en œuvre d’art, en lingots et pièces d’or, en joailleries etc.

Les placements atypiques sont un des moyens de diversifier son patrimoine et de placer ses économies sur des supports différents. Pour son placer son argent à court terme les supports ne manquent pas tels que les livrets d’épargne, les comptes sur livrets ou encore un compte épargne logement. Investir dans l’immobilier devient aussi de plus en plus courant. En effet, les immeubles locatifs font fructifier un maximum de profits pouvant couvrir par la suite l’intégralité du capital dans un meilleur délai.

Comment avoir une idée création entreprise pour créer sa boite ?

 

Avant de se lancer dans la création d’une entreprise, il est essentiel d’avoir une idée. Pour cela, il existe plusieurs techniques et outils permettant, à la fois, de trouver mais aussi de vérifier la comptabilité entre le projet, la situation économique et le profil de celui-ci. Cependant, avant de chercher la bonne idée de création d’entreprise, il faut être capable de bien choisir un concept. Pour avoir un large panel d’avis, il est primordial de consulter plusieurs personnes. Cependant, la difficulté réside dans la capacité à rassembler l’ensemble des éléments.

Pour avoir une idée création entreprise, il est important d’être réceptif à votre environnement. Pour qu’elle ne se transforme pas en cauchemar, la préparation du projet est une étape importante pour bien monter une boite. Pour réussir à créer une entreprise, il faut une idée que personne n’a encore jamais eue mais qui séduira unanimement. Pour cela, il faut réussir à déceler un nouveau produit, qui n’a pas encore présenté sur le marché. Vous pouvez aussi améliorer quelque chose qui existe déjà. En effet, la plupart des entrepreneurs se lancent de cette manière.

Comment jouer en bourse ?

 

Ce n’est pas facile de débuter en bourse. En effet, il existe un grand fossé que peu de gens arrivent à franchir entre la pratique et la théorie. Afin de pouvoir jouer en bourse, il est important de connaitre plusieurs instruments financiers. Quelles actions acheter en bourse ? Les traders débutant posent souvent cette question. Cependant, il n’est pas difficile de trouver la réponse. En effet, n’acheter que ce que vous comprenez, ainsi, vous pouvez profiter de ces atouts afin de choisir les entreprises dont vous souhaitez acheter des parts. En revanche, il est important de savoir reconnaître un bon titre avant d’acheter des actions.

Pour investir en bourse, il faut commencer par choisir un courtier ou un établissement qui passe vos ordres. Définir préalablement une stratégie d’investissement est important pour débuter en bourse, sans oublier de suivre quelques règles de bon sens.

Il vaut mieux placer des montants dont vous n’aurez pas besoin à moyen ou court terme lorsque vous souhaitez investir en bourse en ligne. Il est important de s’informer en permanence des évolutions du marché et de la situation des sociétés dont vous possédez des titres.  Il est donc essentiel de bien choisir la valeur et le titre afin de bien répondre à la question « comment investir en bourse », car les sommes investies ne peuvent être récupérées à court ou moyen terme.

Bien choisir son investissement immobilier

 

Aujourd’hui, l’investissement immobilier peut se révéler être un investissement lucratif, à condition de faire les bons choix. Avant d’investir dans un immobilier locatif, la première chose à faire c’est de calculer la rentabilité locative. Cela permet, en effet, d’étudier l’intérêt de cette solution et de la comparer avec d’autres types de placements.

Que vous souhaitez acheter pour investir dans le neuf ou dans l’ancien, pour un investisseur immobilier débutant, il est important de bien déceler les pièges de l’investissement locatif. En effet, investir dans l’immobilier locatif fait moins rêver qu’il y a quelques années avec les biens invendables car mal situés, le rendement en baisse, l’alourdissement de la fiscalité, etc. Il faut aussi être prudent dans le choix du locataire afin d’éviter tout déboire ultérieur. Malgré cela, l’investissement locatif a aussi de nombreux avantages. En effet, il permet de développer le patrimoine, de préparer la retraite, de bénéficier de revenus complémentaires ou encore de réduire les impôts suivant divers mécanismes.

Dans un investissement immobilier, le pire pour un investisseur immobilier est de ne pas trouver d’acheteur ou de locataire. Afin d’éviter cette situation, il est essentiel de s’assurer de la réalité de la demande sur le marché immobilier.

Acheter une franchise, est-ce rentable ?

La franchise est une stratégie d’entreprise où le franchiseur développe un réseau de franchisé à partir d’un concept et de son savoir-faire. En effet, de plus en plus d’entrepreneurs sont séduits par cette forme de commerce. Mais quelles sont les franchises les plus rentables ? L’hôtellerie reste l’un des secteurs qui requière le plus d’investissements. Par ailleurs, les grandes surfaces spécialisées dans les produits pour la maison, la décoration, les cuisinistes, le domaine de la restauration à thème, l’automobile, l’habillement ou encore les services  font partie des franchises les plus rentables.

Le modèle de la franchise se développe dans de très nombreux secteurs d’activité, alors quelle franchise choisir ? Selon les envies, le budget disponible, et les compétences, l’investisseur à la franchise peut se diriger vers un terrain connu ou saisir une opportunité d’un secteur commun. Toutefois, les plus populaires restent les secteurs de la restauration rapide, de l’immobilier, ainsi que des services à la personne.

Des nouvelles franchises pas forcément connus, mais très performants peuvent être ajouté dans la liste des franchises les plus rentables comme le secteur des produits gastronomiques, les courtiers en travaux, ou encore le recharge de cartouches d’encre.

Dans quoi investir : La question se pose !

 

Cette expression est une très bonne question mais également un vrai problème. Une réponse sèche sans fondement et non raisonnée mène probablement dans un investissement risqué. Il faut donc aiguiser la connaissance, maîtriser la situation avant d’engager des investissements dans une affaire. Il faut bien réfléchir dans quoi investir.

Les mauvais investissements à éviter

  • Avant d’enchaîner dans la réflexion « dans quoi investir », il est également capital de savoir distinguer les mauvais investissements des bons investissements dès le départ. L’adage informe « Un homme averti en vaut deux » et signifie que les offres alléchantes en bourse ou dans les marchés de changes ne sont pas toujours fiables et durables. En effet, l’investisseur non averti peut gagner des millions d’euros illico, mais une petite erreur non maîtrisée provoque instantanément la faillite.

Une connaissance approfondie est exigée avant de spéculer en bourse, il ne faut pas jeter son argent par la fenêtre. En outre, sont classés parmi les mauvais investissements les jeux de hasard. Aussi, faire des gros investissements dans les casinos ou les gros paris ne met pas l’investisseur à l’abri de la ruine instantanée. Aucune astuce ne permet à l’investisseur de calculer la rentabilité de son investissement dans tel cas, c’est un investissement risqué.

Les préalables pour préserver ses investissements

 

  • Au sens large du terme, « Investir » signifie faire fructifier son argent. Tout le monde songe à l’avenir et à un projet sérieux. Avant d’investir, on est condamné à comparer. Ce qu’il faut comparer dans le domaine de l’investissement est la rentabilité, les taux, les risques, la fiscalité, la fiabilité du projet. Il faut aussi considérer les expériences des partenaires avant de se lancer dans un investissement ou de financer un investissement d’un tiers. Quelque part le marasme économique perdure, il faut en tenir compte mais il faut aller de l’avant et mettre en œuvre un projet à long terme contrairement aux jeux de hasard.

Il faut savoir choisir le chemin à prendre, c’est-à-dire choisir entre les entreprises dans laquelle faire un investissement, entre les régions ou les secteurs qui rapportent. Si les réponses ne sont pas satisfaisantes au niveau des entreprises, des secteurs ou des régions, le porteur d’argent, proportionnellement à sa capacité financière,  peut constituer une épargne substantielle pour prévoir la retraite, les futures études de ses enfants, ou le mariage ou pourquoi pas une résidence  décente si le goût de risque manque. L’insuffisance des études préalables peut en effet mener à un investissement improductif.

Ou investir : quelques éléments à réflexion

 

Il est quasi-impossible sinon trompeuse de donner des réponses précises ou conseiller un secteur d’activité à un investisseur débutant, voire pour un ré-investisseur qui cherche de nouvelles orientations. Il s’agit honnêtement de fournir des éléments de réflexion. Aussi, il s’agit de distinguer les investisseurs à petits budgets et les gros investisseurs.

  • L’investissement dans l’immobilier est déjà mentionné supra. Rappelons seulement que le taux d’intérêt pour le prêt immobilier est en net dégression partant de 9% en 1991, 5,60% en 2001, 3,80% en 2011 et 1,83% comme taux variable au début de l’année 2015. Parallèlement, les prix des immobiliers ont diminué de 10 à 15% selon l’emplacement qui est un élément primordial pour les bons investissements. L’investisseur est l’unique maître de ses décisions.

Investir dans le solaire, plus exactement dans l’industrie à version participative, n’est pas une mauvaise idée non plus. Les accords de Kyoto récemment déclarent les engagements de nombreux États pour l’achat de l’électricité produite à partir du solaire. L’investisseur achète les panneaux et la société spécialisée en version participative prend en charge l’installation sur le réseau public. Avec ce type d’investissement,

  • l’investisseur participe à la sauvegarde de l’environnement écologique,
  • l’investisseur réalise un rendement entre 18 et 20% pendant la période de contrat et en sus les dividendes peuvent être payés tous les mois dès le lancement de la production.

Tout est possible si l’investisseur veut renouveler l’investissement dans le même secteur ou dans un autre.

Défiscaliser les investissements privés

 

En se souciant du comportement décisionnel du gouvernement à propos de la défiscalisation, surtout à l’endroit des spéculations privées industrielles, il est opportun d’investir dans les secteurs qui jouissent d’avantage fiscal. Par exemple, toujours dans le secteur immobilier mais plutôt dans le sous-secteur comme l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes ou EHPAD, sachant que l’effectif de personnes âgées en retraite est toujours en hausse à cause de l’augmentation de l’espérance de vie. L’avantage fiscal est non négligeable, surtout que l’investisseur est doté du statut de loueur en meuble non professionnel ou LMNP.

Ceci étant, la location meublée est soumise au régime des bénéfices industriels et commerciaux, le propriétaire-bailleur peut être conçu comme étant un entrepreneur qui puisse amortir 80% de la valeur du bien sans aucun impact fiscal sur les loyers. Pour une durée de 20 ans, l’investisseur en EHPAD perçoit des loyers nets d’impôts.

Dans quoi investir est une question similaire à une vis sans fin qui tourne et tourne. L’investissement est comme la musique, il y des bons, il y a des mauvais, l’investisseur doit savoir choisir.