Rentabilité creperie : les dessous du marché de la crêpe

rentabilite-creperie

La crêpe se transforme rarement en or malgré la rentabilité crêperie qui frôle les 80%, mais il en reste moins qu’une crêperie reste un petit commerce rentable. Une crêperie est même ultra rentable car il arrive que la marge crêperie passe de 65% à 80%. D’après un rapide sondage fait auprès de quelques crêpiers bretons, une crêpe peut être vendue jusqu’à quatre, voire cinq fois du coût de revient d une crêpe.

Rentabilité creperie : un retour sur investissement exceptionnel

 

Pour que la crêperie soit rentable, il faut que le gérant arrive à bien maîtriser son prix de revient d une crepe, donc maîtriser sa recette, et ne pas en mettre trop dans la crêpe.

Prenons comme exemple la fameuse crêpe « complète » :

  • 1 kilo de sarrasin coûte environ 2,50 euros, permettant de faire 25 crêpes, soit 10 centimes l’unité ;
  • on y ajoute ensuite un œuf, un peu de gruyère et une tranche de jambon. Cela coûte environ 25 centimes pour un jambon standard à 5 euros le kilo.
  • et enfin quelques grammes de farine et quelques centilitres de lait.

Si on fait le total, une crêpe coûte entre 1 euros à 1,20 euro. Cependant, on peut la revendre à 6 euros l’unité. La marge brute est donc de 70%.

En utilisant des produits surgelés et de la farine de Chine, certains crêpiers peu scrupuleux arrivent même à atteindre une marge brute de 90%.

Exemple de marge sur la crêpe

 

Prenons un autre exemple, cette fois-ci de la crêpe Nutella. La vente moyenne d’une crêpe est de 3 euros. Le coût de fabrication de la crêpe est d’environ 0,18 centime d’euro, plus 0,11 centime pour la Nutella. Le coût total est de 0,29 centime. De ce fait, si on vend une crêpe Nutella à 3 euros, on peut bénéficier de 2,71 euros pour une seule crêpe.

Par ailleurs, l’emplacement de la crêperie sert souvent de prétexte pour accroître encore plus la rentabilité, en augmentant les prix. En effet, une crêperie située en bord de mer peut doubler, voire tripler ses prix avec le seul argument de la vue, alors que le coût de revient d’une crêpe reste le même.

Certes avec une crêperie, on ne devient pas riche du jour au lendemain, toutefois, avec un concept, de bonnes recettes et un bon gestionnaire, une crêperie est très rentable.

Auteur de l’article : La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *