Les principales aides et avantages del’investissement dans l’immobilier neuf

reduction impot

reduction impot

 

L’investissement dans l’immobilier neuf peut viser deux objectifs, l’un, l’autre ou les deux : capitaliser sur une valeur refuge et/ou profiter d’allègements fiscaux. En effet la pierre est une valeur refuge, un placement amortissable et un dossier bien monté ouvre droit à des réductions d’impôts. Dans les deux cas la réussite de l’opération dépend d’une bonne planification. Regardons ensemble les divers facteurs qu’il faut prendre en compte pour bien planifier son investissement.

Annonce

 

A quelles réductions d’impôts avez-vous droit ?

Dispositif Pinel

Ce dispositif permet aux investisseurs de bénéficier d’un crédit d’impôt sur 6, 9 ou 12 ans, pour la location d’un bien neuf. Le montant de l’investissement pris en compte est plafonné à 300 000€ et ouvre droit à un crédit d’impôt annuel pouvant atteindre 5250€ pour une location de 12 ans. Ce dispositif est limité à certaines zones géographiques.

Statut LMP

Le statut de Loueur Meublé Professionnel permet de déduire de son revenu locatif imposable certaines charges et de son revenu global les intérêts de son prêt immobilier. Ce statut offre également un allègement voire une exonération de charges en cas de revente du bien. Enfin les revenus du LMP n’entrent pas dans le calcul de l’assiette de l’ISF.

La loi Duflot

Cet avantage fiscal n’est pas cumulable avec d’autres dispositifs sur le bien immobilier. Il permet de déduire 18% du montant d’un investissement dans le neuf de ses impôts sur le revenu. Cette déduction s’étale sur 9 ans. Elle est plafonnée à 10 000€. Les loyers sont conventionnés selon leur zone géographique. Cela signifie qu’ils sont en moyenne 20% en deçà des prix du marché.

Pour plus de détails sur les aides et financements vous pouvez consulter le site du spécialiste de l’investissement en immobilier neuf BPD Marignan.

 

Quelles sont les aides disponibles pour l’immobilier neuf ?

La TVA réduite

Elle concerne les biens acquis à titre de résidence principale. La TVA réduite est à 5,5% au lieu de 7%. Ses conditions d’obtention dépendent des ressources et de la zone géographique. Seuls les logements neufs construits dans un périmètre ANRU (Agence Nationale de Rénovation Urbaine) sont éligibles à la TVA réduite.

Le PTZ

Destiné à aider les primo-accédants le Prêt à Taux Zéro peut atteindre 40% de l’investissement avec un plafond variable de 100 000€ à 345 000€. Son montant est conditionné aux revenus et à la zone géographique. La période de remboursement peut s’étaler entre 10 et 15 ans avec une période de différé durant laquelle rien n’est versé, de 5, 10 ou 15 ans.

Annonce

Les aides locales

Prêt d’accession sociale, prêt parcours résidentiel, chèque premier logement… votre région a peut-être des aides spécifiques à vous proposer. Renseignez-vous sur le site de l’Agence Nationale pour l’Information sur le Logement.

Le Prêt Locatif Social

Le PLS est destiné à la construction de bâtiments à usage locatif social. Les loyers sont conventionnés. En contrepartie ce dispositif peut financer de 50 à 100% de l’investissement. Il ouvre droit à une exonération de 25 ans sur la taxe foncière sur les propriétés bâties, ainsi qu’un de taux de TVA à 5,5% ou lieu de 20%.

Internet reste une bonne source pour se renseigner, mais lors d’un premier investissement il est important de bien se faire conseiller.Les dispositifs d’aide et de financement sont complexes et pleins de subtilités que seul un professionnel peut vous présenter clairement. De plus les législations et les aides évoluent rapidement et ce sont elles qui déterminent en grande partie la rentabilité de votre projet.

Annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *